La prière est le deuxième pilier des piliers de l'islam après la Chahada (l'attestation de foi) qui quant à elle, constitue le pilier le plus important de l’islam. Parmi les formes d’adoration diverses que Dieu a prescrites, la prière est non seulement la plus expressive par le symbolisme des paroles et des gestes qu’elle comporte, mais aussi et surtout par sa présence de tous les  instants, dans toutes les circonstances, dans tous les aspects de la vie du croyant.
La prière a été imposée au Prophète PSL la nuit de l'ascension, cinq ans avant l'hégire, et sans intermédiaire.

En effet la prière n’est pas seulement le deuxième pilier, après l’attestation de foi, qui exprime l’entrée dans le monde de l’Islam et sa construction, bien avant le Jeûne du Ramadan, l’aumône obligatoire, et le pèlerinage. Elle est l’étendard de cette appartenance, elle en est sa composante vitale sans laquelle, l’appartenance à l’Islam serait tout à fait compromise. Le Prophète PSL dit : « c’est la prière qui distingue le serviteur de Dieu du polythéisme et de l’athéisme » Muslim, Abu Dawud. C’est la prière qui différencie le croyant de l’hypocrite, la sincérité du mensonge.

1/ La prière est la lumière des croyants dans leur cœur et le Jour du jugement dernier. Le prophète PSL a dit : « La prière allège. » Et il a dit : « Quiconque la préserve (la prière), elle sera une lumière, une preuve et un (moyen de) salut pour lui le Jour du jugement. » Ahmad, Ibn Hibbân et At-Tabarâni

2/ La prière est le moyen d'appui et d'aide en période de détresse et de chagrin. En efet, elle empêche de faire les actes mauvais et honteux. Allah dit : « Cherchez l'aide dans la patience et la prière. » (02, v.45)

3/ La prière efface les péchés et expie les mauvais actes. Le prophète PSL a dit : « Que pensez-vous s'il y avait une rivière devant la porte de l'un d'entre vous et où il se baignerait cinq fois par jour, resterait-il une saleté sur lui ? » Les compagnons ont répondu : « Il ne resterait aucune saleté sur lui. » Le Prophète PSL dit : « Il en est de même avec les cinq prières (quotidiennes et obligatoires), par elles Allah efface les péchés (mineurs). » Al-Bukhâri et Muslim
Et le prophète PSL a dit : « Les cinq prières (quotidiennes et obligatoires) et la prière du vendredi sont une expiation des péchés qui se produisent entre eux tant que l'on ne commet pas de grands péchés. » Muslim.

4/ La prière est un jardin d’actes d'adoration, dans lequel se trouve chaque type d'adoration magnifique :
- le takbir, par lequel la prière est introduite,
- la position debout pendant laquelle la personne récite la parole d'Allah,
- l’inclinaison pendant laquelle il glorifie son Seigneur,
- le retour de l’inclinaison, qui est remplie de louanges à Allah,
- la prosternation pendant laquelle il glorifie Allah le Très-Haut et pendant laquelle il l'implore par l’invocation,
- la position assise dans laquelle il y a le tashahud, des invocations et la fermeture par le taslim (la salutation).

n/ ...

La prière, comme Imam Ghazali l'a décrite, est « le pilier - rukn - central de l'islam, un chemin sûr menant à la certitude - yaqîn -, la meilleure des offrandes - qurubât - pour Allah l'expression de l'adoration par excellence. »

En somme, la prière est le pilier central de la religion Musulmane. Elle marque une relation entre l’être et son créateur. En dehors du fait qu’elle nous impose une discipline, en nous apprenant à respecter les délais et à veiller à nos engagements, elle éveille et assouplit notre corps, elle renouvelle notre énergie au travail, elle nous permet d’obtenir la satisfaction de Dieu en nous rapprochant de lui.
Ne serait-ce pas une des raisons pour laquelle dans certaines pays le mot Musulman et associé à la PRIERE ? Par exemple, au Sénégal le terme Djoulitt (Musulman) est associé à Djouli (prière).

Sources :
Mostafa Suhayl BRAHAMI, (Jan. 2007), Comment faire la Prière, ed. Tawhid
Moukhtaçar Al’Cheikh Sidi Abderrahman Al Aakhdari, Lakh’dari ou Fil Al ibadat d’après le Rite Malikite
http://www.islamhouse.com/