Chaque prière est composée, selon les cas de deux, trois ou quatre cycles de prière (rakâa).
Un cycle de prière est composé des éléments suivant dans l’ordre :
unite

 1. Takbir - 2. Lecture de la Fatiha - 3. Inclinaison  - 4. Se remettre debout - 5. Prosternation  - 6. Se relever de la prosternation - 7. Seconde prosternation  - 8. Se relever de cette seconde prosternation, selon les cas, soit rester assis ou se relever pour un deuxième cycle.

 

 

Sur le schéma ci dessous, un exemple de Prière avec 4 cycles.

Cycle_de_priere

 Les cinq prières obligatoires avec le nombre de cycles :

1/ La prière de Subh (Fajr) : 2 cycles ou 2 Rakaas
2/ La prière du Zuhr (Tissibar) : 4 cycles ou 4 Rakaas
3/ La prière de Asr (Takoussan) : 4 cycles ou 4 Rakaas
4/ La prière du Maghrib (Timiss) : 3 cycles ou 3 Rakaas
5/ Et la prière d’Isha (Guéwé) : 4 cycles ou 4 Rakaas.

 

Pour faire la prière, il faut que les conditions ci-dessous soient validées :
1. Etre un musulman.
2. Avoir la raison.
3. Etre propre, se purifier.
4. Faire la prière dans un milieu propre avec des vêtements propres.
5. Se vêtir correctement, cacher les parties « honteuses ».
6. Respecter l'heure
7. S'orienter vers la Qibla
8. Faire l'intention, "Les actes ne valent que par l'intention".

 

Les pratiques obligatoires (Faratah) de la prière sont :
1. L’intention de faire une prière déterminée
2. Le Takbîr (de sacralisation appelé « Takbiratu-l-Ihrâm »)
3. La position debout du Takbir
4. Réciter la Fâtiha. (« Point de prière sans lire la sourate Fatiha »)
5. La position debout pour réciter la Fatiha avec quiétude
6. L’inclinaison Roukô (flexion du corps en avant, les mains sur les genoux)
7. Redressement (se remettre en postion debout)
8. Prosternation1 (Soujôd sur les sept membres : le front, le nez, les mains, les genoux et les orteils)
9. Se relever de la prosternation, en observant un temps d'immobilité
10. Prosternation 2 (Soujôd)
11. S’asseoir lors du dernier Tashahhud
12.
La salutation finale
13. La quiétude dans l’exécution de chaque pilier
14. Respecter l’ordre d’exécution des piliers.


Les pratiques traditionnelles prophétiques (Sunnah) sont :

1. Al’Iqâma (annonce de la prière)
2. Réciter une autre sourate après la Fatiha (Réciter à voix haute ou basse selon les prières)
3. Prononcer la formule « Samia llahou Liman Hamidah »
4. Les deux Tashahhuds doivent se faire en position assise.
5. Prononcer le deuxième et le troisième salut après la première salutation de l’Imam.
6. Pour celui qui prie seul, il convient de déposer à terre un objet repère pour s’isoler des passants : cet objet doit avoir au moins le diamètre d’une lance et une coudée de longueur (diamètre : 5cm, longueur : 30 ~ 50cm) il doit être propre, stable et non susceptible de détourner l’attention du fidèle.

Les Recommandations (Nguenél)
sont :
1. Lever les deux mains au moment du Takbir Ihram jusqu’au niveau des oreilles
2. Prononcer « Rabana wa lakal’ahmd » après le « Samia llahou Liman Hamidah »
3. Prononcer le Amine après la Fatiha.
4. Faire les invocations pendant la génuflexion, l’inclinaison, au cours de prosternations, entre les deux prosternations.
5. Faire de longue récitation de Coran en fonction des prières.
6. Réciter les Sourates selon l’ordre du Coran.
7. Invoquer Dieu avec la prière du Prophète PSL après le second Tashahhud
8. Tourner vers la droite pour la salutation puis vers la gauche.
9. Prononcer le Qounou.

 

Cette vidéo "Comment fait-on la prière" de Serigne Mbaye SY Abdou, démontre la complexité et l'importance de la prière.


Comment on fait la prière ? par DMFL-TOULOUSE

Sources :
Moukhtaçar Al’Cheikh Sidi Abderrahman Al Aakhdari, Lakh’dari ou Fil Al ibadat d’après le Rite Malikite
Mostafa Suhayl BRAHAMI, (Jan. 2007), Comment faire la Prière, ed. Tawhid
http://www.islamhouse.com/p/50888
http://www.dailymotion.com/video/xafz4c_comment-on-fait-la-priere_news