La MSeydinaAlioune_mosquee0osquée, ce lieu Saint, cette Maison sacrée...
Voilà je me suis posé quelques questions :
Quel comportement adopté ? Comment moi Musulman dois-je m'y tenir ? Comment ? Pourquoi ? ...
Nous avons voulu chercher, nous avons voulu à la fin de notre recherche essayer de mieux se comporter dans ce lieu Saint... Ainsi à travers ces quelques phrases ci-dessous, nous avons essayé de synthétiser le résultat et surtout en profiter pour mettre à disposition le précieux poème que Seydi Hadj Malick SY RAT avait rédigé «ADAABOUL MASDJID», dans son Fâkihatou Toullâb - Sur la doctrine et les pratiques du Tijânnisme...
Vous trouverez en fin d'article : nos sources d'informations.

Dans un opuscule, en vers, sur le comportement et le respect de la Mosquée, Seydi Hadj Malick Sy insinue que de nos jours, les Mosquées sont presque détournées de leur vocation première et traditionnelle.
Parmi les attitudes et comportements répréhensibles, le fait de tenir en leur sein, des insanités et propos futiles. Or le caractère sacro-saint d’un tel lieu requiert des fidèles la lecture du Coran, l’invocation d’Allah, l’enseignement et autant de bonnes actions. Fustigeant les habitudes qui poussent à se comporter dans la Mosquée comme dans un simple lieu de rencontre où on se livre parfois à des activités profanes, facteur de nombre de maux sociaux, l’auteur de la Fâkiha,  Seydi Hadj Malick Sy énumère, Hadith du Prophète PSL à l’appui, les conséquences de pareilles attitudes dont les musulmans ne mesurent pas la gravité de tels actes (vers 59 à 67).
L’auteur attire l’attention des fidèles sur le fait que la Mosquée, faute d’être ce quelle a toujours été, risque d’être, si l’on n’y prend pas garde, un lieu de palabres, de controverses et de discussions stériles n’ayant aucun rapport avec sa mission. Il rappelle, à ce propos, le différend opposant le Prophète PSL à Ibn Abbâs RTA qui refusait de se taire suite à l’injonction de l’Envoyé d’Allah (vers 68 à 78), avec le rappel à l’ordre sévère que ce dernier n’hésita pas à donner.

Moi Musulman,...


•    Moi musulman, dans la Mosquée, je me présenterai le corps propre et avec mes habits présentables.
•  Moi musulman, en entrant dans la Mosquée, je réciterai : « Bismil-lāhis salātu was-salāmu ‘alā rasūlil-lāhi Al-lāhum-magh fir lī dhunūbī waf-tah lī abwāba rahmatika »
(Au nom d’Allah. Bénédictions et paix sur le Messager d’Allah ! Ô Allah, pardonne-moi mes péchés et ouvre-moi les portes de Ta miséricorde.)

•    Moi musulman, dans la Mosquée, il m’est interdit de traverser devant une personne en prière.
•    Moi musulman, dans la Mosquée, il m’est éviter de passer par-dessus la tête et les épaules des personnes déjà assises, pour y frayer une place.
•    Moi musulman, dans la Mosquée, il m’est interdit de se déchausser à l’intérieur.
•    Moi musulman, dans la Mosquée, il m’est souhaitable d’offrir deux rakaas de prière (en honneur de la mosquée).
•    Moi musulman, dans la Mosquée, j’éviterai d’amener des enfants en bas-âges qui ne sont pas contrôlables.
•    Moi musulman, dans la Mosquée, j’éviterai d’y commettre toute action qui violerait son caractère sacré et saint.
•    Moi musulman, dans la Mosquée, j’éviterai de manger avant des aliments susceptibles de causer une mauvaise haleine avant de m'y rendre.
•    Moi musulman, dans la Mosquée, Tout bruit, tout chuchotement, tout mur mûrement autres actions qui dérangent me sont interdits.
•    Moi musulman, dans la Mosquée, je m’y garderai de toute conversation mondaine ou insignifiante.
•    Moi musulman, dans la Mosquée, il m’est recommandé de maintenir propre le lieu Saint, purifier l’air d avec de l’encens.
•    Moi musulman, dans la Mosquée, il m’est également recommandé de préserver la mosquée de toute chose sale ou malodorante.
•    Moi musulman, dans la Mosquée, il m’est interdit de cracher ou de se moucher le nez (sans mouchoir) dans ou sur les chemins qui y mènent.
•    Moi musulman, dans la Mosquée, toute activité commerciale ou toute conversation y afférente, m’y sont strictement interdites.
•    Moi musulman, dans la Mosquée, il m’est défendu de lancer un appel à l’aide dans la mosquée pour retrouver un quelconque objet perdu.
•    Moi musulman, dans la Mosquée, il m’est prescrit d’écouter dans un silence total, le sermon du vendredi de l’Imam.
•    Moi musulman, en sortant de la Mosquée, je réciterai : « Al-lhum-ma in-nī as-aluka min fadlika wa rahmatika »
(Ô Allah ! Je Te demande Ta grâce et Ta miséricorde).

SeydinaAlioune_mosquee1

 Le Respect de la Mosquée (Téguine si Biir Djakk) «ADAABOUL MASDJID» de Seydi Hadj Malick SY 


SeydinaAlioune_mosquee2Voici le poème avec l’introduction de son auteur :

Au Nom d’Allah, le Clément, le Tout Miséricordieux.
Que Dieu bénisse et accorde le Salut à notre Maître Muhammad PSL, sur sa famille et ses compagnons.
Voici un poème composé par le pauvre, le nécessiteux envers son Seigneur, Seydi Hadj Malick, fils d’Ousmane SY – Que Dieu, le tendre et le Dispensateur de faveurs – leur pardonne à eux et à tous les musulmans ! Il porte sur les intentions et les convenances que doit observer le fidèle qui fréquente les Mosquées !

1 – Celui qui veut entrer dans une Mosquée, doit avoir les attitudes suivantes :
2 – Être convaincu que celle-ci est Temple de Dieu et que celui qui y pénètre est bien son hôte.
3 – Dans une Mosquée, un fidèle est, sans nul doute, un hôte de Dieu, comme le hadith l’a bien dit.
4 – Or, tout hôte a l’impérieux devoir de traiter son visiteur avec certes tous les honneurs.
5 – Il doit y accomplir une prière de deux cycles de prière « 2 Rakâas », si c’est pendant les heures autorisées.
6 – Si ce n’est le moment prescrit, il faut qu’il récite en lieu et place, les « salutations pieuses ».
7 – Et bien rapporté du Prophète d’Allah, Salut et Paix du Créateur sur lui.
8 – « Qu’aucun de vous ne s’assoie dans une Mosquée sans tout d’abord la saluer par deux 2 Rakâas ».
9 – Il s’y doit de garder tous ses membres de commettre des péchés ou tout ce qui n’est agréé.
10 – Car c’est en fonction du lieu et du temps que croit la dévotion et s’aggrave la transgression.

11 – Que son intention y soit d’attendre l’heure de la prière ; il en sera rétribué.
12 – Car celui qui y attend la prière est comme l’officiant, s’il n’y fait autre chose.
13 – Consulte le hadith : « Aucun pari vous ne cessera… », tu comprendras ce que j’ai dit.
14 – Les ablutions faites à des moments pénibles, effacent les fautes en absolvant les péchés.
15 - Ainsi que la fréquentation de Mosquées distantes, Gloire à notre Seigneur, le Généreux, le Prodigue.
16 – Il en est de même y attendre la prière. Tout ceci peut consolider. Que c’est grand.
17 – Qu'il ait l’intention de bien y augmenter solennité et le nombre de fidèles s’y trouvant.
18 – Dans un Hadith, notre guide a bien dit : « Qui accroît le nombre d’un peuple en se mettant sous l’abri du Tout-Puissant triomphera ».
19 – « Chacun avec celui qu'il aime » est un Hadith annonçant une bonne nouvelle aux compagnons.

20 – Ceci avec l’intention de mettre en relief les pratiques cultuelles ainsi que la servitude.
21 – De se libérer de toute autre activité en se mettant sous l’abri du Tout-Puissant.
22 – Que de châtiments, Dieu détourne grâce à ceux qui peuplent sa Maison sans nul doute.
23 – Et à ceux qui implorent son pardon, déjà à l’aube, tel du Prophète PSL rapporté.
24 – S’il y apprend ou écoute le savoir, il en sera rétribué comme l’étudiant.

25 – Avec une intention louable même si, il n’y trouve nullement cela. N’en doute pas.
26 – Assister à une séance de cours est de loin plus méritoire que de rendre visite à mille malades.
27 – Cela a aussi plus de mérite que d’assister à un millier de funérailles sans conteste.
28 – Et à un millier de pèlerinages, ou d’ « Umra ». Que Dieu nous inspire meilleur œuvre.
29 – Assister à l’exposé d’un savant est préférable, auprès du Tout-Puissant.
30 - A la dévotion d’un serviteur quarante ans. Ô compagnon ! Comprends bien l’explication !
31- Apprendre un chapitre d’une discipline est assurément plus méritoire que mille « Rakâas ».

32 – Si tu apprends pour un autre but que le Seigneur, sache que cette connaissance ne sera pas pour Dieu.
33- Cherches-y la bénédiction des gens de bien, de religion, de vertu, et du pourvoi
34 – N’est pas exhaustive cette énumération d’intentions mais elle peut suffire au bien intentionné.
35 – En dehors de ça, voici les Bonnes Manières, prends-en soin ! Tu arriveras en Donateur !
36 – Car si c’est par des actions qu'on va au Paradis, c’est par les Bonnes Manières qu’on arrive à Dieu.

37 – C’est par le pied droit qu’on entre dans la Mosquée pour en sortir par le pied gauche ; Ô cher ami !
38 – L’inverse pour les toilettes, mais chez toi, c’est avec le pied droit, aussi à chaque action.
39 – Déchausse avant le pied gauche et pose-le sur ta chaussure. Ecoute bien, cher compagnon.
40 – Par la suite déchausse le pied droit pour l’introduire le premier en ferveur.
41 – Suivra bien ton pied gauche ; deux Sunnah ainsi réalisées avec de bonnes manières !
42 – Déchausser d’abord le pied gauche, puis mettre le pied droit en entrant, Comprends bien.

43 – C’est à ce moment-là, que tu devras dire : Au nom de Dieu ! Paix sur l’Envoyé d'Allah PSL !
44 – « Pardonne mes fautes, Seigneur ! et ouvre-moi grandement les portes de ta Miséricorde ».
(Bismillahi wa salatou wa salamou 'ala rassoulillah, Allahoumma ftahli abwabi rahmatika).

45 – Avec la main gauche, tu reprends tes chaussures, secoues-les avec soin, à la porte de la Mosquée.
46 – Nettoies-les jusqu’à être sûr qu’elles sont devenues propres, tu seras respectueux.
47 – Quiconque fait ainsi tel qu'il est rapporté, entendra dire : « Entre et tu sois pardonné ».
48 – Combien nombreux sont ceux qui se targuent de savoir, et qui, avec la main droite tiennent leurs chaussures en entrant dans la Mosquée !
49 – Et leur livre avec la main gauche alors que cela est défendu ! Évites donc tout reproche !

50 – En sortant dit également : Au Nom de Dieu ! Salut sur le Prophète qui fit ascension ;
51 – Seigneur ! Pardonne mes fautes et ouvre-moi les portes de ta Grâce et de tes Bienfaits !
(Bismillahi wa salatou wa salamou 'ala rassoulillah, Allahouma ikhfirlî zeunebî Waftah lî abwâbi fadlika).

52 - Dirige-toi vers la Qibla, le regard baissé, la voix basse. N’y fais point de poème.
53 – Évite bien de t’appuyer sur le livre (le Coran) en te levant, tu seras bien inspiré.
54 – Garde-toi d’y taper des mains où même de faire autre chose que d’invoquer Dieu ou lire le Coran.
55 – Car la conversation y consume les bienfaits tout comme le feu consume le bois. C’est déjà dit.
56 – Recevra des anges celui qui y converse trois noms dont celui de maudit.
57 – Premièrement à chaque fois qu'il parlera, il est nommé « Ami de Dieu », deuxièmement, c’est bien « Honni de Dieu ».
58 – C’est l’appellation « Maudit de Dieu », le dernier nom appliqué à l’impertinent.

59 – L’Envoyé de Dieu, le Prophète, salut et paix, tel que l’agrée notre Seigneur prédisait :
60 - Il viendra un temps où des gens s’assiéront dans les Mosquées, se regroupant en cercles :
61 – Ils ne parleront alors que du bas-monde. Mais nullement le seigneur n’aura cure d’eux !
62 – Ne vous asseyez point parmi eux, car ils sont bien loin de ton Seigneur.
63 – Ce sont ceux qui n’auront aucune part dans l’Au-delà ainsi que rapporté par le Prophète PSL.
64 – On ne leur acceptera ni rachat, ni rançon. Que Dieu nous préserve de cette épreuve !
65 – Leurs prières, Ô mortel, pliées comme un vêtement, leur seront violemment jetées au visage.
66 – Et ils rentreront chez eux tous bredouilles, méritant, tous de surcroît, damnation.
67 – A moins qu’ils ne fassent amende honorable, celle que Dieu accepte bien évidemment !

68 – Quand avait dit Ibn Abbâs au Prophète PSL : « Nous sommes contraints de parler dans la Mosquée c’est une nécessité ».
69 – Le Prophète lui dit en de belles paroles. (Salut et paix de notre Seigneur tous sur lui).
70 – « Dans une Mosquée, on s'asseoit face à la Qibla », si tu le respectes, on te respectera sans nul doute;
71 – Ibn Abbâs s’évertuera toute une année, pour obtenir du Prophète PSL, le pardon.
72 – Mais imperturbable demeura celui-ci ; tous furent étonnés pour une si longue durée.
73 – Quant aux rires dans les Mosquées, ils seront des ténèbres dans la tombe. Suis bien les conseils.

74 – Seigneur, puisses-Tu nous faciliter la pratique des bonnes manières et l’accès à ta bonne Grâce,
75 – Après avoir purifié nos intentions, Puisses-tu ne décevoir, Seigneur, nos espoirs !
76 – Seigneur ! Accorde le Salut et la paix à Muhammad PSL, aux siens si éminents !
- Amin ya Rabih -

Sources :
Traduit en 1996 par le Pr. El Hadj Rawane Mbaye, Fâkihatou Toullâb -
Sur la doctrine et les pratiques du Tijânnisme, Cheikh Seydi Hadj Malick SY.
http://www.islam-ahmadiyya.org/islam/103-islam-mosquee-regles-etiquettes-musulmans-priere-.html