Suite à la lecture d'un article publié sur Facebook "Pour se concentrer pendant sa prière: A PARTAGER !", j'ai voulu le reprendre et le partager sur ce blog afin qu'il soit un rappel pour tout un chacun.

Pour personnifier ce rappel et permettre à Nous, Toi, Moi musulman, Moi lecteur ! de mieux imprégner ce texte, nous avons remplacé les pronoms et les adjectifs par le « Je, Nous, Mon, Ma, Nos, Notre » afin que chacun de nous puisse l’approprier.

Moi Musulman, je veux me concentrer pendant ma prière...

seydinaAlioune_concentrationSalat1

Etre sur un nuage... et pourtant juste sur un tapis : c’est ce qu’on aimerait tous vivre au moins 5 fois par jour, n’est-ce pas ?
Et c’est justement lorsque je me dis que : « Cette fois ci, je vais être bien concentré », que me voilà bien évadé dans mes pensées !
L'auteur de ce texte partage avec nous ou plutôt veut nous transmettre quelques pistes, de celles qu'il a apprises, à Celui qui nous apprend ce que nous ignorons...

L'auteur nous fait vivre à travers son texte une PRIERE, et  à chaque étape il nous décrit un univers grandiose et ce dont nous devons nous souvenir.

1. Top départ : Takbirat el Ihram...

« Allahou Akbar » Voilà que je déplie mon tapis. Je suis peut-être dans ma chambre, dans le grand salon avec la télé allumée, dans une mosquée ou encore au milieu d’un vacarme... Mais peu importe mon environnement, car Moi Musulman je vais l’oublier, je vais l’effacer de ma conscience.

1
Comment ?
Il est vrai que le plus simple serait de fermer les yeux, mais même si cela n’invalide pas ma prière, cela est déconseillé.
La meilleure façon, si j'y parviens, est de fixer un point sur mon tapis et de ne plus le lâcher, au point de m’y noyer.
Ensuite je lève les mains à la tête : « Allahou Akbar » ==> J'y vais lentement, très lentement ! En prenant le temps de réaliser ce que je suis en train de faire.

Moi musulman, est-ce que je réalise bien ce que je suis en train de dire ?
« ALLAH EST Le plus Grand » Oui, il est Plus Grand que moi, Plus Grand que toi, Il est Plus Grand que ma famille, mon environnement...
Oui, il est Plus Grand que les plus grands des tyrans, Plus Grand que les plus célèbres personnages...
Oui, Il est Plus Grand que tous ceux qui me veulent du mal, il est aussi Plus Grand que la terre, puisque c’est Lui qui l’a créée !!!
Oui, Plus Grand que les cieux et ce qu’ils peuvent couvrir, Plus Grand que la terre et ce qu’elle peut contenir...
Oui, Il est donc plus Grand que les problèmes qui peuvent submerger mon esprit !...
Alors en disant cela, je suis en train de dire qu’Il a Plus d’importance que tout ce qu’il y a dans ce monde, que tout ce qui pourrait me traverser l’esprit... En levant les mains et en disant « Allahou Akbar », Moi musulman, je suis en train d’ouvrir les portes d’un monde où je serai seul avec Lui en « tête à tête » donc une grande faveur de Jàla Jallâ Lehu. Et puis j'entre dans ce monde, Je ferme les portes derrière moi, pour ne plus rien laisser passer... Seulement Moi musulman et Lui.


2. La Fatiha, Ummoul'Kitâb et les Versets Coraniques...

seydinaAlioune_concentrationSalat2La Fatiha, cette sourate que l’on connaît si bien... Mais que l’on comprend, pourtant, si peu... L'auteur nous en dira pas plus sur son contenu : donc à Moi musulman, pendant toutes mes prières, de la méditer.

Ne me suis-je jamais demandé pourquoi la récite-t-on à chaque Rak’at ?
Pourquoi est-elle un Pilier de la prière ?
Pourquoi nos lèvres et nos langues la récitent au moins 17 fois par jour ?
Et pourtant, une autre sourate aurait très bien pu nous être demandée !
Le but de la vie de Moi musulman : découvrir, peu à peu, tous les jours, un peu plus, les profondeurs de cette sourate, et le mystère qu’elle cache... ou qu’elle révèle ! Et puis dois-je me rappeler que ce sont les paroles d’Allah qui sortent de ma bouche !


Mais au fait, pourquoi doit-on réciter des paroles d’Allah, devant Allah ?
A Moi musulman de répondre à cette question, à moi de réfléchir sur ce symbole.
Peut-être est-ce pour dire : « regarde ! Je L’aime tellement, que je ne me lasse jamais de lire Ses « lettres », je les ai même apprises par cœur ! Et voilà, je les récite devant le Plus Grand, de la plus belle des façons, pour Lui montrer combien Ses paroles me sont précieuses... »
Dans tous les cas, je dois m'appliquer correctement.

Ma langue mérite-t-elle de prononcer de si belles et divines paroles ?
Ma langue est-elle si pure ?
La moindre des choses est donc d’en prendre bien soin, et gars à moi de les écorcher ! Quelle honte devant Lui !
Et puis je récite un verset, deux, ou plus... Je peux même réciter une longue sourate pour faire bonne impression !!!
Sachant que chaque lettre est une hassanat, et chaque hassanat en vaux dix, et qu’Allah est le Miséricordieux.
Plus je prends du plaisir, plus Il est satisfait !

Plus je L’aime, plus Il m’aime !
Plus je me rapproches de Lui, plus Il vient vers moi !
Donc, je prends le temps de peser chacun des mots qui sortent de ma bouche. Qui sait ?

Peut-être que ce que je dis me concerne directement ?
Les paroles d’Allah sont comme un océan, plus Moi musulman je sais nager, plus je pénètre profond.
Alors cher frere, chere soeur ! Méditons pendant nos récitations, cherchons la signification, réfléchissons sur ce qu’Il veut nous montrer...
Et si nous n’y arrivons pas, que nous ne trouvons pas, alors persistons encore et encore : C’est en tombant qu’on apprend à faire du vélo !

3. Roukou’-Soujoud...

Parfois mes récitations sont si longues et mes prosternations si courtes ! Pourquoi donc ?
Est-ce que je savais qu’alors que mon corps est incliné, mes péchés tombent de mes mains, de mon visage, de mes jambes...
Moi musulman, je m'incline, et je les laisse tomber ! Je me débarrasse de mes erreurs, de ces péchés qui me hantent !
J'en profite ! Je les vois presque se matérialiser et tomber autour de moi ! J'ai tellement envie de m’en débarrasser que je ne veux plus me relever! Mais je ne m’inquiète pas, ce qui m’attend dans la suite de cette prière et encore mieux !

Lorsque mes jambes touchent le sol, que mes mains s’aplatissent à terre, et que mon front est au plus prés d’Allah : je demande :

seydinaAlioune_concentrationSalat3- Demande tout ce que je veux, tout ce que j'spère, tout ce dont je rêve ! Il est là, face à Moi. Je suis là, face à Lui. Il m’écoute, Je n’ai plus qu’à parler. Il veut m’offrir, je n’ai plus qu’à demander ! Il me dit même : « Je ne me lasserai de répondre à mon serviteur, tant qu’il ne se lassera pas de Me demander ».
Il aime que Moi musulman Lui demande, alors allons –y...
- Demandons pour nos mères, pour nos pères, pour mes frères et sœurs...
- Demandons pour celui ou celle qui est à ma droite en prière d’assemblée « Jama’a », et pour celui à ma gauche, et pour tous les musulmans !...
- Demandons pour nos morts qui ont fini le chemin d’ici bas, comme nous aimerions que l’on demande pour nous lorsque nous aurons fini, à notre tour, cette partie du chemin...
- Demandons pour nos frères et sœurs en difficulté...
- Demandons pour nos orphelins et démunis partout dans le monde...
Mais demandons... demandons... toujours demandons....

Nous ne voudrons quand même pas avoir l’air d’un pur « consommateur » devant Allah ?
Alors ouvrons Lui nos cœurs, et rappelons-nous Ses qualités, Sa grandeur, Ses bienfaits sur nous tous, Sa création…et remercions-Le, montrons-lui combien nous L’aimons et combien Moi musluman je veux me rapprocher de Lui ! Remercions-Le simplement de pouvoir mettre notre front à terre et d’avoir cette sensation.

Combien de personnes assises, pleurent leur incapacité à ne pouvoir poser leur front à terre pour Lui...Près de Lui ?
Le plus beau des conseils de notre Prophète Sayduna Muhammad’ PSL, sur cette prière est celui là : « Prie la prière d’adieu ».
Oui. Imagine lorsque je dis « ALLAHOU AKBAR » en entamant ma prière, que se sera la dernière.
Lors de mon dernier Soujoud, que celui-ci est vraiment le dernier des Soujoud, le dernier de cette vie.
Est-ce que Moi musulman, je suis en train de réaliser Le dernier ?

Attention ! Avant de me relever de mon Soujoud : Qu’aimerais-je Lui dire de plus ? Qu’aimerais-je Lui demander de plus ? 
Que Je L’aime !
Que je veux être interdit de l’enfer !
Que je veux être près de Lui !
Qu’Il nous pardonne !
Qu’Il nous protège du châtiment de la tombe ! Et pour nos mères !
Qu’aimerais-je demander pour nos mères, avant de partir, avant que mon âme soit prise, que la plume ne soit posée, que les Anges ferment mon livre ?  Qu’aimerais–je ajouter de plus ?
Voilà que je me relève, doucement, lentement....

Imagine qu’à mon salam, je ne serai  plus là. Est-ce un adieu ? L’adieu de quoi ? De mes biens ? De ma famille ?
C’est à ce moment là que je me rends compte que c’est bien l’adieu de cette période qu’Allah m’a laissé pour m’approvisionner pour la vie future.
Me suis-je alors bien approvisionné ? Qui sait à quelle destination correspond ce billet que mes provisions m’ont permis de prendre ?
Et puis là, « Assalammou a’laikoum wa rahmatou Allah » : à ta droite, puis à ta gauche.
Et je descends de ce gros nuage où j'étais, coupé de ce monde, dans ma chambre, le salon, dans la mosquée ou en plein vacarme...
Peu importe l’environnement, je n’y ai même pas fait attention, tellement  j'avais peur que se fut la dernière.
C’est pourquoi notre Prophète Sayduna Muhammad’ PSL nous a conseillé de se faire le rappel de la mort pendant notre prière.
Voilà, j'ai fini.
Je suis peut-être toujours là ! Mais qui sait si j'atteindrai le prochain rendez-vous ?

- Allahou akhlam -

Sources :
Article recupéré sur Facebook via le mur de Kader G. (Un grand Merci au passage)
http://linatoun.over-blog.fr/20-categorie-10808916.html