Cet article fait suite au précédent (1/2) du résumé sur l’importance et les recommandations des dix derniers jours du mois de Ramadan et à la recherche de la Nuit du Destin.
L'analyse se base sur les écrits d'Ibn Rajab Al-Hanbaly intitulé « Les dix dernières nuits de Ramadan : première partie », le document original est téléchargeable depuis ce lien.

Dans cet article, nous mettons l'accent sur la Recherche de la Nuit du Destin... et terminer sur la fin du Ramadan.

finRamadan_seydinaalioune

Pour se faire, nous suivrons le plan établi dans la première partie et nous traiterons ici les deux derniers points:
- Les 10 derniers nuits du mois de Ramadan (art.1/2)
- A la recherche de la Nuit du Destin (art.2/2)
- La fin du mois de Ramadan... (art.2/2)

A la recherche de la Nuit du Destin…

Qadr_seydinaaliouneAllah dit dans le Coran : « Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr. Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr ? »  Sourate97 v1&2.

Littéralement Laylatoul-Qadr  c’est la « Nuit du Destin »  ou « Nuit de La Puissance », c’est une nuit durant laquelle le Coran est descendu dans sa totalité de la table gardée au ciel du monde puis dans l’âme du Prophète PSL.

Ainsi, il a été ordonné de rechercher cette fameuse Nuit du Destin à travers la prière nocturne pendant les 10 derniers jours, surtout lors des nuits où il est plus propice de s’y trouver.

Allah dit : « La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois. Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l’Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre.  Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube. » Sourate97 v3 à v5.

Selon Abû Huraïra RTA, le Prophète PSL a dit au sujet du mois du Ramadan : « Il y a une nuit qui est meilleure que mille mois, quiconque est privé de ses bienfaits, sera démuni. » Rapporté par Ahmad et a-Nasâî.

Concernant les œuvres liées à cette fameuse nuit, il a été rapporté que le Prophète PSL a dit : « Quiconque veille la nuit du Destin avec foi et en aspirant à la récompense, il se verra pardonner ses péchés passés. » ‘Veiller’ consiste ici à la passer dans l’adoration et la prière nocturne. En outre, il a recommandé à Âicha RTA de se consacrer aux invocations.
Sufyân al-Thawrî disait à ce propos que : Cette nuit-là, les invocations sont meilleures à ses yeux que la prière. Il est important de méditer sur ces dires !
Ainsi il parait que lors de cette nuit il est préférable de multiplier les invocations et faire des prières comportant peu d’invocations. Néanmoins, si l’adorateur alternait entre les invocations et la lecture cela reste une bonne initiative.

Le Prophète PSL se consacrait à l’adoration les nuits du Ramadan et psalmodiait le Coran. Il ne lisait pas un verset évoquant la Miséricorde sans la solliciter ni un verset évoquant le châtiment sans demander la protection d’Allah. Le Prophète PSL alliait la prière avec la récitation, l’invocation avec la méditation. Voici la meilleure combinaison à mettre en pratique au cours des dix dernières nuits ou autre.

Âicha RTA a demandé au Prophète PSL: « Si je coïncidais avec la Nuit du Destin, quelle invocation dois-je y consacrer ?   Tu n’as qu’à dire « Allahoumma Innaka 'Afouwwoune Touhibbou al-'Afwa Fa'afou 'Anna » Ô Allah ! Tu es Absoluteur et tu aimes le pardon, alors pardonne-moi ! »
Le Prophète PSL disait à cet effet « Je cherche protection auprès de Ton Agrément contre Ta Colère et de Ton Pardon contre Ton châtiment. » Rapporté par Muslim.
Il est donc conseillé de demander pardon la Nuit du Destin après avoir redoublé d’efforts dans les bonnes œuvres au cours de cette nuit en question et des dix dernières nuits en général. Cela, parce que force de constater que les initiés s’appliquent dans les actes de dévotion, ils ne se voient pour autant dans une situation privilégiée. Ils s’en remettent alors à Son Pardon à la manière des pécheurs et des insouciants.

Selon Abû Huraïra RTA, le Prophète PSL a dit: « Quiconque jeûne pendant le mois du Ramadan avec foi et en aspirant à la récompense, se verra pardonner ses fautes passées. Quiconque prie la nuit du Destin avec foi et en aspirant à la récompense, se verra pardonner ses fautes passées. »
Toujours selon Abû Huraïra RTA, le Prophète PSL a dit: « Quiconque prie les nuits du Ramadan avec foi et en aspirant à la récompense se verra pardonné ses péchés passés. » Rapporté par Al Bukhârî et Muslim.

Ce Hadith recense trois moyens de se faire pardonner les péchés commis dans le passé.
Autrement dit, (1)il faut jeûner le mois du Ramadan, (2) prier durant ses nuits, et (3) durant la Nuit du Destin en particulier. Ainsi à elle seule, la Nuit du Destin efface les fautes qui ont pu se produire au début, au milieu, ou à la fin des dix derniers jours.

A la fin du mois de Ramadan...

finRamadan_seydinaaliouneQue la personne s’en rende compte ou non, l’absolution des péchés n’attend pas la fin du mois pour se voir effective ; contrairement au Ramadan et à la prière nocturne pour lesquels il faut attendre la fin du mois pour en savourer les fruits.

En effet, dès que le mois se termine, le fidèle achève le jeûne et les veillées spirituelles. L’absolution des péchés a lieu tout de suite après l’interruption des deux moyens qui ont permis de l’obtenir. Ces deux moyens sont : (1) le jeûne pour les journées et (2) la prière pour les nuits du mois du Ramadan.

Une fois les limites du mois franchies, les jeûneurs ont rempli leur devoir. Ils n’ont plus qu’à attendre la récompense qui se traduit par le pardon. Cette récompense est proportionnelle à l’effort requis ; celui qui n’a pas rempli correctement son devoir devra s’en prendre à lui-même.
Salmân affirme à ce sujet que la prière est une balance, celui qui donne la bonne mesure sera pleinement rétribué, et pour celui qui voudrait tricher : vous connaissez pertinemment le sort des tricheurs.
Le jeûne et les bonnes œuvres en général sont de cet ordre. Celui qui s’acquitte de sa dette compte parmi les serviteurs d’Allah les plus loyaux tandis que celui qui veut tricher, alors malheur aux tricheurs !
Honte à celui qui remplit avec soin la mesure de ses passions alors qu’il néglige injustement la balance de son jeûne et de sa prière !

Les pieux prédécesseurs faisaient en sorte d’achever leur effort avec soin et perfection. Se voir accepter les œuvres étant leur second souci, ils avaient la peur au ventre à l’idée de se les voir refuser, car selon le verset suivant « leurs cœurs sont pleins de crainte [à la pensée] qu'ils doivent retourner à leur Seigneur.» Sourate 23 v60

Seydina Ali RTA aurait dit : « Soyez plus préoccupés de vous voir accepter les œuvres que de les accomplir. N’avez-vous pas entendu les Paroles d’Allah : Dieu accepte les œuvres des gens pieux ».
Selon Hasan RTA : Allah a fait du Ramadan une arène pour Sa création où ils rivalisent dans Son obéissance pour atteindre Sa satisfaction. Les premiers ont eu la victoire tandis que les retardataires ont tout perdu.

 Parmi les moyens permettant également de gagner le Pardon Divin, nous avons le fait de nourrir les jeûneurs et d’alléger la tâche aux esclaves. Il y a de surcroît l’évocation d’Allah et le repentir qui consiste à demander pardon au Seigneur. Les invocations du jeûneur lui sont acceptées aussi bien la journée qu’au moment où il entame son repas. En outre, les anges invoquent le pardon en faveur des jeûneurs jusqu’au soir. Ainsi, il existe de multiples façons de se faire pardonner à l’occasion de ce mois béni.

C’est pourquoi ne pas obtenir à cette occasion le pardon, c’est vraiment être le plus démuni du monde.
   - Quand les péchés seront-ils pardonnés à celui qui n’aura pas profité de l’opportunité ?
   - Quand ses œuvres lui seront-elles acceptées, si elles ne l’ont pas été au cours de ce mois ?
   - Quand va-t-il se corriger s’il ne l’a pas fait pendant Ramadan ?
   - Quand va-t-il guérir de son ignorance et de sa négligence ?
 
Etant donné que le pardon et l’affranchissement du feu étaient le fruit du jeûne et des veillées pieuses, le Seigneur a ordonné au serviteur d’achever cette période en exprimant sa reconnaissance et en proclamant Sa Grandeur. Dans la Sourate 2,  Dieu dit : « …et que vous proclamiez la grandeur d'Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants !». Sourate 2 v185

Dans le-Sahîh d’ibn Khuzayma, il est dit : « Faites en sorte d’abonder ou d’avoir en grande quantité quatre choses : deux d’entre elles servent à satisfaire Votre Seigneur, et vous ne pouvez vous passer des deux autres. Celles dont vous vous servez pour satisfaire Votre Seigneur, ce sont :
(1) l’attestation qu’il n’y de Dieu en dehors d’Allah et (2) le repentir.
Et celles dont vous ne pouvez vous passer, ce sont :
(3) quand vous demandez à Allah le Paradis, et (4) quand vous cherchez Sa protection contre l’Enfer. »

Serviteurs d’Allah ! Ramadan a pris l’initiative de partir, il n’en reste pratiquement plus rien. Celui qui parmi vous en a profité pour faire le bien, doit finir ainsi, mais celui qui a gaspillé ses heures peut encore finir bien. La dernière œuvre est celle qui prévaut. Jouissez donc du peu de jours et de nuits qui vous restent et quittez-le sur une bonne action ; elle pourra témoigner en votre faveur auprès du Roi Omniscient. Faites-lui vos adieux au moment du départ avec les meilleures salutations.

En conclusion de cet article, demandons donc au Seigneur son Pardon, Sa Protection d'ici-bas et de l'au-delà, qu'Il nous accorde sa Miséricorde, qu'Il accepte notre Jeûne, nos Prières et nos Invocations ainsi tout ce dont nous désirons.
Il nous l’accordera Incha'ALLAH et ainsi nous réussirons à obtenir les bénédictions et récompenses du Ramadan.


Que les prières d’Allah et Son Salut soient sur notre maître Mohammed, ainsi que sur ses proches, et tous ses Compagnons !

Sources :
http://www.islamhouse.com/p/56586